Découvrir le sud du Maroc

Par « Sud » on désigne souvent trois régions situées dans le sud de cette zone, désignées par référence aux trois oueds les délimitant :

 le Drâa ( au sud-est de Marrakech, à partir de Ouarzazate )
 le Souss ( à l’est et au nord d’Agadir )
 le Massa ( région sud d’Agadir )

La partie s’étendant au sud du Massa ( Sahara Occidental principalement ) est généralement désignée par  » Grand Sud « .

La plus incontestable et déracinante région du Maroc est celle de la région du Drâa. Même si la région est touristique, elle a su conserver l’apparence d’une culture et d’un mode de vie ancestrale. Elle est l’emblème d’un Maroc  » traditionnel « .

Les paysages les plus notables de cette région du Drâa sont les palmeraies-oasis, kasbahs et ksours, montagnes et dunes.

Pour vous aider à planifier votre circuit nous vous proposons des lieux du grand Sud Marocain que vous pourrez découvrir dans votre trajet. N’hésitez pas à prendre des conseils sur les itinéraires et l’état des routes auprès de l’agence de location de voiture au Maroc que vous aurez choisi.
Pour vous faire profiter des paysages du Sud du Maroc, contemplez ces quelques photos de paysages que vous pourrez voir sur votre route.

Vallée du Dadès

La vallée du Dadès

On appelle la vallée du Dades, la route des mille kasbahs. Vous allez découvrir 170 Km de merveilleux paysages, l’un des plus beau du Maroc, de Ouarzazate à Boulmane du Dadès.

L’oued Dadès est situé entre le jbel sarho et le massif du haut atlas, il est fait d’un paysage aride et désertique. Tout au long de la route vous découvrirez des falaises de couleurs ocres, des kasbahs, et de grandes demeures fortifiées qui rappellent qu’auparavant il y avait beaucoup d’insécurité dans ce genre de petit village. El kabbaba, Dar Aïchil, Dar Aït Souss, Amerhidil sont menacées au jour d’aujourd’hui.

Fondée au XIIème siècle par Yacoub El Mansour, la palmeraie de Skoura, est un ilot de verdure dans ce vaste paysage. Vous pourrez trouver ici les meilleurs dattes du Maroc.
La culture de datier, figuiers et amandiers sont irriguées par l’oued Skoura et Amerhidil.

Les kasbahs de l’oasis de Ben Moro et d’Amerhidil méritent la visite. Plus loin sur la route, vous trouverez la plus belle des roseraies de la vallée.

La vallée se resserre dès Boulmane, la végétation se fait plus rare et là vous entrez dans les gorges du Dadès. Vous découvrirez deux falaises à pic de 300 mètres de hauteur séparées par un étroit couloir d’une vingtaine de mètres.

Le Haut Atlas

Sur le Haut Atlas vous trouverez un paysage magnifique, mais aussi une population berbère sympathique et accueillante.
Les randonneurs seront ravis d’aller faire des excursions de plusieurs semaines avec mules, guide et cuisinier ou de partir faire une excursion dans un village typique.
Faites attention cependant à bien préparer vos randonnées dans la limite de vos capacités physiques.

Le paysage est composé de sommets parfois enneigés et de vallées assez raides.
Soyez des touristes randonneurs exemplaire dans les villages. Respectez les coutumes, soyez pudiquement habillés et respectez surtout la nourriture car la population locale n’en ont pas toujours.

Ait Ben Haddou

La butte de terre ocre et rose surplombe une oasis calme et verdoyante. Des greniers et des demeures d’un autre age s’accrochent sur les contreforts de la butte.

Ait Ben Haddou

La conquête du pays par le sud est entreprit par les Almoravides qui arrivent dans la vallée du Drâa au XIème siècle.
Le village Ait Ben Haddou prendra ce nom grâce à l’arrivée d’un géneral nommé ainsi.
Les épopées des Ben Haddou et des Glaouas se croisent lorsque ces derniers commencent à étendre leur pouvoir au cours de la 2ème moitié du XIXème siècle.

Grâce à l’extensions des propriétés et aux mariages, les personnalités de la cité peuvent construire de sublimes kasbahs qui pour certaines sont encore visible aujourd’hui.
Au lendemain de l’independance en 1956, la kasbah Taourirt de Ouarzazate était encore habitée.

Les habitants la delaisseront un peu plus tard. Ils construiront un autre village de l’autre coté de l’Assif Marghen. C’est d’ailleurs ici que des hotels et des restaurants verront le jour grace au developpement du tourisme dans la région.

Le Ksar d’Ait Ben Haddou acquière une renommée internationale dans les années 60 et attire beaucoup de visiteurs.
A nos jours le Ksar est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à son architecture présaharienne.

La kasbah de Taourirt

La kasbah de Taourirt est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.  Elle fut construite par une tribu de Glaoui. Au XIXème siècle elle était la plus grande demeure du pacha de Marrakech «  Thami El Glaoui ».  Ce pacha est réputé comme traitre aux yeux des marocains car il a tenté de prendre le pouvoir au roi Mohammed V pendant le protectorat français.

La kasbah de Taourirt est un gigantesque château de sable dans le désert. Ancien palais des  » Seigneurs de l’Atlas « , cette kasbah est faite de terre et de paille, d’où une certaine fragilité.
En réalité, Taourirt est le nom du village berbère qui existe depuis le XIIème siècle.
La Kasbah du Glaoui a été construite ultérieurement. Pour la visite de la Kasbah, vous pourrez visiter que la salle à manger et les appartements de la favorite, cependant ces salles sont très bien décorées, avec notamment un beau toit en bois de cèdre.

La palmeraie Skoura

La palmeraie de Skoura se situe à 40 kilomètres de Ouarzazate, en aval de la vallée du Dadès
à 1188 mètres. La palmeraie est très reconnue pour ses oliviers et son huile.
La palmeraie de Skoura constituée de palmiers, dattiers, grenadiers, figuiers et amandiers
est  irriguée par l’eau des montagnes. Parmi les nombreuses kasbah de l’oasis, celles de Ben Moro et d’Ameridil méritent le détour.

La vallée de M’goun

La vallée de M’goun se trouve entre Boumalne et Skoura et elle forme une bonne partie de l’amont de la vallée du Dadès à 1586 mètres. Toutes les cultures et les jardins arrosés par les eaux de l’oued. Ce sont particulièrement des buissons de roses à parfum qui donnent des fleurs au mois de mai. La cueillette des fleurs donne lieu à des festivités. Les pétales de roses sont exportées dans le monde entier

La kasbah d’Aït Bouguemez

La vallée des Aït Bouguemez, se situe au cœur du Haut Atlas central. Elle est encore préservée de l’agitation du monde moderne, et  vit tranquillement au rythme des saisons. Vous y retrouverez aussi de véritable mosaïque de couleurs éblouissantes et changeantes. Les maisons de pisé se fondent dans les paysages grandioses de l’Atlas. Combinant randonnée en étoile au départ du gîte d’Aït Ayoub et randonnée itinérante, ce voyage permet de rencontrer les paysans sédentaires de la vallée des Aït Bouguemez et les éleveurs semi-nomades des plateaux d’altitude.

Vous pourrez appréciez la vision des Berbères de l’Atlas.
Vous découvrirez pour la randonnée complète des Aït Bouguemez :

– Les paysages agricoles
– L’architecture en pisé des douars
– Le lac d’Izourar et ses campements de nomades
– Les gravures rupestres du col rouge
– La vue sur le M’goun depuis le tizi’n Aït Imi